Croisière au Spitzberg sur les traces de l'ours

Croisière au Spitzberg : sur les traces de l’ours

Une croisière au Spitzberg est l’occasion de découvrir les paysages du grand nord puisque cette île de l’archipel des Svalbard se situe bien au-delà du cercle polaire.

Pourquoi faire un voyage au Spitzberg ?

Une croisiere Spitzberg offre une expérience exceptionnelle et permet de voir le monde autrement. Ce périple permet de découvrir un concentré des paysages polaires puisque l’île se situe aux confins du grand nord. Le voyageur peut y découvrir des fjords encombrés, des pics, des paysages alpins qui lui ont valu son nom, de vaste toundra ainsi que de grandes calottes glaciaire. Si le Spitzberg se trouve proche du pôle nord, les températures y sont néanmoins clémentes durant l’été grâce aux vents chauds du Gulf Stream. Son climat doux lui permet d’héberger une vaste population animale. En effet, de nombreux animaux marins y ont élu domicile, dont les morses, les phoques et les baleines. De plus, le Spitzberg compte la plus grande concentration d’oiseaux dans tout l’Atlantique Nord. Des rennes et des renards polaires vivent également sur cette île qui est le royaume de l’ours blanc.

polar-3648439_960_720

Quelles sont les activités à faire durant la croisière ?

Lors d’une croisiere Spitzberg, il ne faut pas s’attendre à voir des grandes villes ni faire des visites culturelles. L’essentiel du voyage se passe dans un environnement sauvage, au cœur même du territoire de l’ours polaire. Toutefois, il est difficile de déterminer à l’avance le programme des croisières comme il dépend principalement des aléas climatiques, des vents et de l’évolution des glaces. Bien que le climat y soit clément en été, il se montre toutefois très changeant, et particulièrement imprévisible. En général, les croisières au Spitzberg durent une quinzaine de jours. Les touristes peuvent découvrir la beauté des paysages locaux et observer, en toute sécurité, la faune marine, même en restant à bord des bateaux de croisière. Cependant, certaines compagnies peuvent proposer l’exploration des déserts glacés du Spitzberg, l’objectif étant de pouvoir observer l’ours blanc dans son environnement naturel. Aussi, le touriste pourra effectuer des randonnées en ski ou en raquettes afin de découvrir les vastes vallées de l’île.

Respecter les consignes de sécurité

Le tourisme dans les Spitzberg participe grandement à la protection de la faune locale, en particulier à celle de l’ours polaire. En effet, les guides sont généralement d’anciens malfaiteurs qui se sont reconvertis grâce à la manne financière apportée par les visiteurs. Cependant, il ne faut pas oublier que les ours polaires sont des prédateurs dangereux. Par conséquent, il est important de bien respecter les consignes de sécurité. D’ailleurs, les guides insistent souvent là-dessus en début de croisière. D’habitude, ces derniers sont armés pour être d’attaque à intervenir en cas d’urgence. Dans tous les cas, les guides locaux évitent, dans la mesure du possible, de s’en servir. En effet, il serait dommage et paradoxal de devoir tirer sur un ours afin de protéger un touriste négligent. Les visiteurs doivent se rappeler que le but de ces voyages est aussi de préserver la population des ours blancs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *